Le sarrasin

Le sarrasin a pour origine l’Asie Centrale où, en Chine et au Népal, il croit spontanément. Il semblerait qu’il ait été apporté en Europe au XIIème siècle par les Turcs Mongols. Le sarrasin s’est implanté aux Pays Bas, puis enfin, dans l’Ouest de la France où il s’accommodait bien du climat humide, de terres acides, légères et pauvres.

A partir du XIXème siècle, ce fut le déclin du sarrasin qui était pourtant en Bretagne la matière première de bouillies et galettes. En effet l’arrivée d’herbicides, pesticides, engrais ont permis d’obtenir du blé, d’autres céréales et des pommes de terre avec des rendements plus élevés. De plus le sarrasin n’était pas adapté à la mécanisation car il est nécessaire de faire sécher le grain plusieurs jours avant la récolte (risques de fermentation).

Aujourd'hui, l’intérêt pour les produits biologiques, le goût des aliments et la diversification confèrent au sarrasin une place de choix. On l’utilise pour certaines de ses propriétés :

  • - plante nettoyante, évitant l’utilisation d’herbicides
  • - plante non fragile, évitant l’utilisation intensive de pesticides.
  • - plante non exigeante, elle se contente d’un sol pauvre.
  • - un hectare de sarrasin nourrit, grâce à ses fleurs, 2 ruches et produit 150 kg de miel.
  • - la valeur ajoutée de la farine de sarrasin est supérieure à celle du blé.

Le sarrasin est une plante annuelle. En climat tempéré humide, le cycle végétal est de 3 mois, les tiges mesurent 80 à 120 centimètres. Le sarrasin est cultivé aujourd'hui au Canada, États-Unis, Brésil, Pologne, Japon, Afrique, Chine, Inde et France.

Le cidre

Le cidre Vallée de la Seiche est une boisson naturelle non pasteurisée, pétillante et peu alcoolisée. La variété et la provenance des pommes à cidre, le terroir et le processus d’élaboration, l’assemblage et le conditionnement sont autant d’éléments qui interviennent dans la fabrication du cidre et contribuent à la diversité de cette boisson. Il n’existe pas un cidre mais une gamme variée de cidre.

Notre cidre doux est peu alcoolisé, fruité et frais en bouche (3° d’alcool), notre cidre demi-sec moins sucré mesure 4° d’alcool et notre cidre brut plus alcoolisé (5° d’alcool) constitue une boisson très désaltérante.